Parcelles d’essai

Afin de pouvoir étudier et communiquer au mieux les caractéristiques techniques et phytosanitaires des différents cultivars de peuplier, et ainsi assurer une populiculture performante et durable, des  parcelles expérimentales ont été installées  de manière homogène sur l’ensemble de la zone d’éligibilité du projet Transpop. Ces parcelles ont également pour objectif d’évaluer le comportement et la viabilité des nouvelles variétés de peuplier avant leur diffusion sur le marché, à savoir :

- Connaître précisément les besoins écologiques de chaque variété, leur productivité suivant les caractéristiques stationnelles, identifier les facteurs limitants… ;

- Adapter les préconisations de gestion en fonction des caractéristiques de chaque variété : tailles, élagages, entretiens… ;

- Connaître la sensibilité des différentes variétés aux pathogènes et suivre son évolution sur le long terme.

Une démarche transfrontalière de surveillance phytosanitaire des peupleraies, s’appuyant sur la complémentarité de l’expérience et des observations réalisées par les deux partenaires, permet :

- d’alerter les populiculteurs, les pépiniéristes et les gestionnaires dans le cas d’une évolution anormale d’un pathogène ;

- d’aider les populiculteurs confrontés aux problématiques de dépérissements.

Le dispositif actuel ayant atteint son effectif optimal en vue d’observations et de quantifications régulières, nous proposons essentiellement sa gestion, sa réadaptation en cas de besoin, ainsi que l’actualisation du panel des cultivars mis à l’étude.

  • Réseau français
  • Réseau wallon

  •  

  • Le réseau wallon compte une vingtaine de parcelles d’essais opérationnelles. Ces parcelles d’observations font l’objet chaque année, depuis 2004, d’une visite annuelle durant laquelle le comportement des cultivars installés ainsi que leur état sanitaire sont observés et compilés dans une banque de données. Ces données permettent d’obtenir un jugement pertinent quant à la bonne évolution des différents cultivars en fonction de la station mais aussi d’évaluer de nouveaux clones encore en sélection pour savoir si oui ou non ils seront intéressant à commercialiser.

    Dans un souci d’objectivité, les différentes parcelles sont réparties  de manière homogène sur l’ensemble du territoire wallon, du Tournaisis jusqu’en Province de Luxembourg.

    Une fois les observations terminées, un rapport complet reprenant les différents paramètres étudiés est envoyé au propriétaire de la parcelle. Ce rapport comprend notamment :

    ♦ Un descriptif précis de la parcelle observée (situation, pédologie, climatologie,   phytosociologie)

    ♦ Un bref historique de la parcelle ainsi que le mode de plantation (cultivars, écartement)

    ♦ Les mesures annuels de la circonférence à 1m50 ainsi que les accroissements annuels moyens

    ♦ Les opérations futures à réaliser (élagage, émondage, taille de formation, dégagement, etc…)

    Exemple de courrier envoyé aux propriétaires